Déconfinement : les mesures de sécurité sont-elles respectées dans les transports en commun ?

"Vous parlez des personnes qui sont sur les quais. Ce qui va dans les transports s’applique partout en France et singulièrement à Paris même s'il fait beau, la situation sanitaire est encore fragile. Elle appelle donc chacun à la responsabilité. C’est très bien d’avoir retrouvé de la liberté, la France est une terre de liberté. Mais je crois que nous devons tous faire l’effort pendant encore un temps, de se protéger et de protéger les autres, c’est donc un message de responsabilité”, déclare Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d’État chargé des transports, au sujet de la situation dans les transports en commun en ce premier jour de déconfinement. “Il y a eu des points de friction ce matin” Le RER D était bondé dans la matinée du 11 mai, y a t-il encore des points faibles dans le dispositif de sécurité mis en place ? “Nous avions une stratégie sur les transports, c’était avoir le plus d’offres possibles pour minimiser le nombre de personnes par voiture, par train, par bus. Cela a plutôt bien fonctionné, il y a eu des points de frictions ce matin, mais c’était aussi le fait des intempéries”, poursuit Jean-Baptiste Djebbari.