Déconfinement : les jeunes diplômés sont inquiets

Deux étudiants à peine diplômés dans le secteur du tourisme sont découragés. Malgré leur trois ans d'études supérieures, il est impossible de trouver un emploi. Marion, 20 ans, a déjà envoyé son CV à une centaine d'entreprises, en vain. "J'ai postulé à plein de postes : serveuse, réceptionniste dans des hôtels, hôtesse. Je serai prête à tout pour avoir un petit travail", explique-t-elle. Une période compliquée pour démarrer dans la vie activeLes candidatures ont été refusées même pour un petit job d'été ou dans des postes sans qualification. Marion pensait partir à l'étranger mais voit ses rêves s'effondrer avec le Covid-19. Olivier, 24 ans, va bientôt décrocher un master en finances d'une prestigieuse université parisienne. Son avenir semblait tout tracé : un emploi dans une banque. Mais tout ne se passe pas comme prévu. Il est inquiet. Une start-up a changé ses plans d'embauche et a du mettre au chômage partiel ses deux étudiantes en alternance.