Déconfinement : Jean-Michel Blanquer reconnaît "beaucoup de difficultés" dans le retour en classe

franceinfo avec AFP

Un premier pas dans un contexte inédit. Le retour en classe d'une partie des écoliers depuis ce mardi 12 mai constitue "une amorce", a déclaré sur BFMTV le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, qui a reconnu que la crise sanitaire liée au nouveau coronavirus provoquait "beaucoup de difficultés" pour les professionnels de l'enseignement.

>> Suivez les dernières informations sur le déconfinement dans notre direct

"On réamorce quelque chose, c'est la première fois dans l'histoire de l'Education nationale qu'on doit faire quelque chose comme ça", a-t-il relevé à l'issue d'une visite dans une école de Palaiseau (Essonne).

"Aller chercher les décrocheurs"

Le ministre a longuement insisté sur le respect "des règles sanitaires strictes" pour réussir ce retour en classe. "Même quand il y a une crise, une épidémie, on sait s'organiser, bien sûr avec beaucoup de difficultés, bien sûr avec plein d'obstacles à franchir", a-t-il indiqué.

Un des premiers défis est "d'aller chercher les élèves décrocheurs, et c'est l'une des raisons pour lesquelles il fallait déconfiner maintenant", a-t-il estimé, car "chaque semaine qui passe est dangereuse sur le plan pédagogique, sur le plan sanitaire, sur le plan (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi