Déconfinement : "Il faut que l'ensemble du système bancaire soutienne les librairies encore pendant de nombreux mois" réclame un libraire

franceinfo

Matthieu de Montchalin, ancien président du Syndicat de la librairie française, invité de franceinfo, samedi 23 mai, demande un système de "prêts à taux zéro", voire de subventions, pour limiter l'impact économique du Covid-19 sur les libraires.

"Il faut que l'ensemble du système bancaire soutienne les librairies encore pendant de nombreux mois" et que les pouvoirs publics mettent en place "un système de prêt à taux zéro", voire de "subventions", réclame Matthieu de Montchalin, directeur de la librairie "L'Armitière" à Rouen (Seine-Maritime) et ancien président du Syndicat de la librairie française (SLF), ce samedi 23 mai sur franceinfo, alors que le ministre de la Culture Franck Riester promet des annonces pour la filière du livre la semaine prochaine.

franceinfo. Avez-vous eu beaucoup de pertes financières pendant les deux mois de confinement ?

Matthieu de Montchalin. Oui, parce que pendant ces deux mois d'activité, on n'a fait aucun chiffre d'affaires et ça représente beaucoup. Pour ma librairie, ce sont plusieurs centaines de milliers d'euros de chiffre d'affaires. Ce qu'il faut savoir, c'est que la librairie, c'est le commerce le moins rentable de centre-ville, d'après la Banque de France. Une librairie qui commence son activité le 1er janvier atteint son point d’équilibre uniquement le 27 décembre à 17h. Il ne reste pas beaucoup de jours dans l'année pour faire du bénéfice. Donc quand cette librairie doit fermer pendant deux mois, ça (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi

Ce contenu peut également vous intéresser :