Déconfinement : entre espoir, inquiétude et interrogations des professionnels

Le déconfinement s'organise en France. Il reste encore trois semaines avant que Patrick Moreau puisse rouvrir son établissement, pourtant ce restaurateur de l'Indre s'y voit déjà. Après plus de six mois à ne faire que de la vente à emporter, il compte bien profiter de sa terrasse pour relancer son activité, si la météo le permet : "Le soucis majeur, comme je vous le disais, c'est le temps. On n'est pas en plein Sud de la France où on a un soleil tous les jours", s'inquiète-t-il. La météo au centre des préoccupations Et cette inquiétude est partagée à Bourges dans le Cher, par une autre restauratrice. Elle ne réouvrira pas à cause du couvre-feu maintenu à 21 heures jusqu'au 9 juin prochain. Il est impossible pour elle de ne miser que sur le service du midi. "Si on a qu'un seul service avec une météo... On ne sait pas : il peut y avoir une journée très belle et ensuite des jours moins beaux", regrette Colette Chaveau, qui s'inquiète également de savoir si ses fournisseurs et son équipe seront au rendez-vous.