Déconfinement : une désinfection minutieuse dans les transports rennais

Désinfecter et nettoyer est devenu une obsession dans le métro rennais (Ille-et-Vilaine). Mardi 12 mai, Nafi Touré, agent de nettoyage, passe 10 fois par jour dans les stations les plus fréquentées. Pour elle et ses collègues, la journée ne s’arrête pas avec le dernier métro. Dans l’un des garages, tous les soirs, ils sont quatre pour nettoyer 25 rames à la suite.

Un risque de contamination pour les agents Même s'ils sont protégés par les masques et les gants, le risque de contamination est présent pour les agents. “Il suffit juste de respecter les gestes barrières c’est tout, si tu te mets dans la tête que tu te mets en danger, tu ne vas pas travailler”, explique l’un d’eux. Ici, il n’y a pas de vaporisateur qui pourrait endommager l’électronique des wagons : tout est fait à la main, et ce jusqu’à tard dans la nuit. Pour le déconfinement, deux agents supplémentaires ont été mobilisés.