Déconfinement : le cri d'alarme de la RATP et de la SNCF avant la reprise du trafic

De plus en plus de voix s'élèvent pour interpeler l'exécutif à une semaine du 11 mai, date du début du déconfinement. Ainsi, dans les transports où l'enjeu est important, la SNCF et la RATP ont écrit au gouvernement, car elles craignent des tensions au moment de la reprise de l'activité. "C'est un véritable cri d'alarme qui a été lancé au Premier ministre par ces acteurs des transports publics", indique Maëva Damoy en duplex depuis la gare Montparnasse à Paris, lundi 4 mai. Comment faire respecter les distances de sécurité ? "Ils le disent, ils n'ont pas les moyens humains et matériels de garantir les gestes barrière. Leur principale crainte est de ne pas pouvoir faire respecter cette distance d'un mètre entre les passagers en cas de forte affluence, et de devoir restreindre, voire suspendre, le service. Ce qui pourrait provoquer selon eux de forts troubles à l'ordre public", explique la journaliste.