​​​​​​​Déconfinement : "coup de massue", "incompréhension" et "colère" pour le secteur de la nuit

franceinfo
·1 min de lecture

"C'est un coup de massue" pour le secteur de la nuit, réagit sur franceinfo Thierry Fontaine, le président de l'UMIH-Nuit France alors que le calendrier de déconfinement progressif a été annoncé jeudi 29 avril, dans lequel le secteur de la nuit n'a aucune perspective de reprise. Pour ce responsable de deux discothèques lyonnaises, ces annonces "méprisent" les responsables de discothèques et leurs salariés, fermés depuis quinze mois.

>> Déconfinement : couvre-feu, télétravail, réouvertures, pass sanitaire… Ce qu'il faut retenir de l'interview d'Emmanuel Macron à la presse régionale

franceinfo : En voyant ce calendrier et que les discothèques n'en font pas partie, c'est un coup de massue ?

Thierry Fontaine : Oui, un coup de massue, de l'incompréhension, de la colère. Quand on est méprisé, on ne peut être qu'en colère. Quand on lit ce calendrier on ne voit que du mépris entre les lignes. Depuis le 13 mars, l'année dernière, on ne nous a jamais laissé la chance d'ouvrir. Aujourd'hui, quand le président dit qu'il va donner une date à tous les Français je dois comprendre quoi ? Que les exploitants de discothèques et leurs salariés ne sont pas des Français ? Qu'on n'a pas le droit, nous aussi d'avoir un calendrier de retour à nos vies ? Qu'on va continuer à ne pas percevoir de salaire ?

"Quinze mois sans salaire ! Que n'importe quel de vos auditeur se mette à notre place et se demande comment on peut vivre ! On n'a même pas le droit au RSA. On n'a pas un euro depuis quinze mois. (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi