Déconfinement en Bretagne : Foule, insultes et non-respect… Les communes ferment leurs plages

Camille Allain

DECONFINEMENT - La préfecture du Morbihan a été sollicitée par les maires de Damgan, Erdeven et Billiers pour interdire l'accès au sable

« On a vu des serviettes posées, des gens qui se baignaient partout. Il n’y avait plus de respect des gestes barrières, plus de distanciation sociale ». La directrice générale des services de la ville de Damgan (Morbihan) n’en revient toujours pas. Le week-end dernier, sa commune a vu des centaines de personnes déferler sur l’ensemble de ses plages. Seule la plus grande était pourtant ouverte au public, les autres étant uniquement accessibles pour les activités nautiques. Le maire Jean-Marie Labesse a donc écrit au préfet du Morbihan, afin de lui faire part de ses difficultés. La sanction a été immédiate. Toutes les plages de Damgan seront fermées. A quelques heures du pont de l’Ascension, d’autres communes ont fait de même. A Erdeven et Billiers, La Trinité-sur-Mer et Saint-Philibert, les maires ont également interdit l’accès au sable.

L’élève n’a pas été respectueux. Il a été puni. Après un premier week-end de déconfinement, le pont de l’Ascension fait craindre une déferlante sur les plages de Bretagne. Plusieurs maires du Morbihan ont donc préféré fermer leurs plages afin de limiter leur fréquentation et de réduir(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Côtes-d’Armor : Piégé par la marée, un pêcheur à pied de 70 ans passe une nuit dans l’eau
Déconfinement à Lille : Plus d'alcool à emporter après des débordements à la Citadelle
Coronavirus en Martinique : Le tribunal administratif refuse d’ordonner la réouverture des plages