Déconfinement : les auto-écoles rouvrent, mais doivent s'adapter

Le créneau est un peu hésitant, mais les réflexes sont encore présents deux mois après. Motivée, une candidate niçoise veut rattraper le temps perdu et passer son permis rapidement. "J'avais hâte de conduire. Je vais devoir déménager dans une région avec des transports peu développés", explique la candidate. Du gel hydroalcoolique, des masques... les règles sanitaires sont strictes. Entre deux cours, la voiture doit être entièrement désinfectée. Reprise des examens à la fin du mois de mai Dans une auto-école du centre-ville de Nice (Alpes-Maritimes), les leçons s'enchainent, même si tout le matériel de protection n'est pas encore arrivé. "On attend encore la visière", précise Robert Cecchi, le gérant de l'auto-école. Des conditions de travail difficiles qui poussent certaines auto-écoles à retarder l'ouverture. Les candidats pourront passer leur permis fin mai pour les motos et début juin pour les voitures.