Déconfinement à Bordeaux : "Les gens se réveillent avec un goût amer dans la bouche", raconte le maire Nicolas Florian

franceinfo

Pour le premier jour du déconfinement, "on n'a pas une ville de Bordeaux gaie comme d'habitude", observe Nicolas Florian, le maire Les Républicains de la ville, invité lundi 11 mai sur franceinfo. "Les gens se réveillent avec un goût amer dans la bouche après deux mois de confinement", déclare l'élu pour qui le déconfinement dans sa ville semble se dérouler sans encombre, tant au niveau des transports publics que du respect des gestes barrières. Quant aux masques pour se protéger du coronavirus, Nicolas Florian le promet : d'ici vendredi, "il y aura quasiment 100% des habitants qui auront reçu leur masque".

franceinfo : Comment s'est déroulée cette première journée de déconfinement à Bordeaux ?

Nicolas Florian : Les choses se passent bien. Même s'il faut dire que tout le week-end, Bordeaux a connu un épisode pluvieux et que le département de la Gironde était en vigilance rouge pluie-inondation la nuit dernière. Cela n'a pas incité les Bordelaises et Bordelais à sortir mais on sent quand même une certaine réticence chez les habitants. Il y a un peu moins de 20% de fréquentation des transports en commun. S'il a nettement augmenté, le trafic automobile tant redouté est en deçà des jours les plus calmes en période normale. Les commerces rouvrent (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi