Le décollage de la fusée lunaire d'Artémis reporté à cause d'un problème technique

Le décollage de la nouvelle méga-fusée de la Nasa vers la Lune a été annulé, lundi 29 août, à cause d'un problème technique sur l'un des moteurs principaux de l'engin, a indiqué la Nasa dans son direct vidéo. La prochaine date de lancement possible du grand programme spatial américain de retour vers la Lune, Artémis, est vendredi 2 septembre, puis le 5 septembre.

Cinquante ans après la dernière mission Apollo, le programme américain de retour vers la Lune commence par un raté. Ce lundi 29 août, la fusée SLS (Space Launch System) devait décoller de Cap Canaveral. Il s'agissait de la première mission du programme d'Artémis. La méga-fusée, la plus puissante du monde, devait prendre son envol à 8h33 heure locale (12h33 TU) pour une mission-test d'une durée de six semaines.

Mais à l'heure dite, la fusée était encore au sol de l'aire de lancement 39G du Centre spatial Kennedy, en Floride. Et peu après, la Nasa (National Aeronautics and Space Administration), qui chapeaute le programme, a annoncé l'annulation du décollage de l'engin spatial d'Artémis. En cause : un problème technique sur l'un des moteurs principaux de la fusée SLS, haute de 98 mètres.

Les réservoirs de la méga-fusée ont bien été remplis de plus de trois millions de litres d'hydrogène et d'oxygène liquides ultra-froids. Mais le remplissage avait commencé avec environ une heure de retard, à cause d'un risque de foudre trop élevé au milieu de la nuit. Puis, une fuite a entraîné une pause lors du remplissage de l'étage principal avec l'hydrogène, avant qu'une solution ne soit trouvée et que le flux reprenne.

(Avec AFP)

Lire la suite sur RFI

VIDÉO - Mission Artémis 1 : un réel enjeu pour l'industrie européenne