Publicité

Déclaration de politique générale : l’opposition peu convaincue par Gabriel Attal, Mélenchon fustige le « discours le plus réactionnaire depuis un siècle »

Les élus de l’opposition ne se sont pas montrés convaincus par le discours de politique générale de Gabriel Attal. Le Premier ministre a pris la parole ce mardi 30 janvier à l’Assemblée nationale. Après cette déclaration, lors de laquelle il a annoncé plusieurs mesures, de nombreuses personnalités politiques ont réagi. C’est le cas de Jean-Luc Mélenchon. Le fondateur de La France insoumise (LFI) a jugé que ce discours est « le plus réactionnaire depuis un siècle », a-t-il écrit sur le réseau social X.

La gauche vent debout

De son côté, la présidente des députés LFI Mathilde Panot a pointé un « discours de politique de souffrance générale », a-t-elle évoqué face à la presse à la sortie de l’hémicycle. D’après elle, « tout cela sonne comme une véritable déclaration de guerre » aux Français, fustigeant la volonté de Gabriel Attal de « désmicardiser » le pays, de mettre fin à l'allocation spécifique pour les chômeurs en fin de droit ou de changer la loi SRU sur le logement social.

La secrétaire nationale d’Europe Ecologie-les Verts (EELV) Marine Tondelier a jugé que le chef du gouvernement n’avait « aucun esprit de responsabilité », l’accusant d’être un « Premier ministre sarkozyste ». « À d...


Lire la suite sur LeJDD