Déclaration de politique générale : les huit chantiers qui attendent Edouard Philippe

franceinfo
Le Premier ministre prononce, mercredi, la deuxième déclaration de politique générale du quinquennat d'Emmanuel Macron. Il doit y préciser notamment le calendrier des réformes promises par le chef de l'Etat lors de sa conférence de presse, le 25 mai dernier.

Un passage en revue des principaux chantiers qui attendent l'exécutif. Dans sa déclaration de politique générale, mercredi 12 juin, le Premier ministre, Edouard Philippe, va symboliquement lancer l'acte II du quinquennat et fixer l'agenda des réformes à venir dans un calendrier parlementaire déjà chargé. A l'automne, les discussions budgétaires sont déjà prévues et seules deux ou trois lois supplémentaires pourront trouver leur place en 2019.

Il va donc falloir arbitrer et choisir les sujets prioritaires. Quel que soit l'agenda, La République en marche, associée au MoDem, comptant plus de 350 députés sur 577, les décisions présentées seront à coup sûr validées par l'Assemblée lors du vote de confiance qui suivra la déclaration d'Edouard Philippe.


1La réforme de l'assurance-chômage


La réforme de l'Unédic, dont la présentation est annoncée pour le 17 juin, sera le premier traité social de l'acte II du quinquennat. Elle doit préciser les contours de la promesse de campagne d'Emmanuel Macron d'indemniser les démissionnaires qui quittent leur poste pour changer de voie. Ils bénéficieront des mêmes droits que les autres demandeurs d'emploi : deux ans d'indemnisation et une allocation représentant entre 57 et 75% du salaire brut. D'après l'Unédic, indemniser les démissionnaires (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi