« Une décision en train de mûrir » : Pradié avance un peu plus vers une candidature à la tête des Républicains

© ISA HARSIN/SIPA

Qui prendra la tête des Républicains  (LR) pour succéder à Christian Jacob ? L’ancien président du groupe à l’Assemblée nationale a quitté ses fonctions le 30 juin dernier, laissant la place à Annie Genevard, présidente par intérim. Alors qu’elles devaient avoir lieu au mois de novembre, les élections ont finalement été repoussées aux deux premiers week-ends du mois de décembre, faute, selon les instances, de « candidat naturel ». Des figures comme Xavier Bertrand  ou Laurent Wauquiez, les présidents de région respectifs des Hauts-de-France et d’Auvergne-Rhônes Alpes, ont d’ores et déjà décliné le poste ce qui laisse le champ libre à d’autres personnalités comme Rachida Dati, David Lisnard Éric Ciotti, et de nouvelles figures comme Aurélien Pradié .

Lire aussi - Comment Les Républicains ont tiré leur épingle du jeu lors des premiers débats à l’Assemblée nationale

Invité de la matinale de France Info ce mardi, le député LR du Lot n’a pas exclu une possible candidature sans pour autant l’affirmer clairement : « C’est une décision qui est en train de mûrir, qui avance de plus en plus, que je prendrai durant l’été et que j’annoncerai à la rentrée », a-t-il laissé entendre, en appuyant sur la nécessité de « tout changer chez Les Républicains ». Sa décision est-elle déjà prise ? Aurélien Pradié n’a pas répondu fermement, parlant d’une « responsabilité particulière », car « il ne s’agit pas de jouer le match des primaires, les matchs du passé ». Il souhaite prendre le temps de la ...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles