La déchirante photo du sergent Nicole Gee, quelques jours avant sa mort à Kaboul

·2 min de lecture

Nicole Gee est l’une des militaires tués en Afghanistan lors de l’attaque terroriste survenue à Kaboul la semaine dernière. Quelques jours plus tôt, elle avait été photographiée avec un bébé dans les bras, alors qu’elle s’occupait des évacuations à l’aéroport.

«J’aime mon travail», écrivait Nicole Gee le 21 août dernier sur Instagram. Ce message était accompagné d’une photo d’elle, prise à l’aéroport de Kaboul, sur laquelle elle tient dans ses bras un bébé. C’est à cet endroit-là que quelques jours plus tard, elle sera tuée dans un attentat terroriste revendiqué par l’Etat islamique. La jeune femme n’avait que 23 ans et était originaire de Sacramento, en Californie. En Afghanistan, elle était chargée des évacuations à l’aéroport. Une mission qui lui tenait particulièrement à cœur, elle qui venait d’être promue au poste de sergent. «Je n’aurais jamais imaginé obtenir cette promotion au mérite, au Koweït», avait-elle écrit, toujours sur Instagram, il y a seulement trois semaines.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

«Sa voiture est toujours garée sur notre parking. C’est tellement banal. Simple. Mais elle est là», a écrit sur Facebook le sergent Mallory Harrison. «Ma meilleure amie, ma sœur pour toujours. Mon autre moitié. Nous nous sommes entraînées ensemble, avons été caporales ensemble, sommes devenues sergents ensemble. Nous avons été colocataires pendant trois ans, de la caserne de l’école à notre maison ici. Nous étions attachées ensemble depuis le début. Je n’arrive pas à décrire ce que je ressens et je me force à revenir à la réalité et à penser au fait que je ne la verrai plus. Comment son dernier souffle a été pris alors qu’elle faisait ce qu’elle aimait, en Afghanistan. Il y a eu cette explosion. Et juste comme ça, elle est partie.»

Le président américain Joe Biden a reçu dimanche sur une base militaire les dépouilles des 13 militaires américains tués dans l’attentat à Kaboul, une(...)

Lire la suite sur Paris Match

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles