Déchets : les secrets de la propreté d’Helsinki

Pas de mégots, pas un déchet sur le sol, aucun emballage, aucune poubelle qui déborde, la capitale finlandaise est connue pour sa propreté. Pour Katrina Arrakowski, la responsable environnement urbain de la mairie d'Helsinki, ce n’est toujours pas suffisant. Face à un graffiti sur une poubelle, elle s’insurge : "je déteste ça, je vais envoyer un message à la personne qui va nettoyer cela." Katrina Arrakowski est d’autant plus agacée qu’il s’agit d’une poubelle intelligente, un système expérimenté actuellement à Paris, mais qui a été généralisé il y a cinq ans dans tous les parcs d’Helsinki. "C’est un système automatique, sur une application à la mairie, on peut voir grâce à des capteurs que c’est plein", détaille-t-elle. Une obsession de la propreté partagée par de nombreux Finlandais L’obsession de la propreté est partagée par de nombreux Finlandais, qui affirment que c’est culturel. Tout est bon pour rendre les ordures invisibles. Dans certains quartiers, les poubelles ont disparu, remplacées par des bornes de tri sélectif. Pour les bouteilles, de vastes espaces de consigne sont installés dans tous les supermarchés.