Déchets italiens importés illégalement en Tunisie : de hauts responsables devant la justice

franceinfo avec AFP
·1 min de lecture

La saisie de centaines de conteneurs fait craindre une vaste affaire de corruption. Depuis que des douaniers du port de Sousse, ville de l'est de la Tunisie, ont saisi 70 grands conteneurs puis 212 autres au début de l'été, la douane et le ministère tunisien de l'Environnement se renvoient la balle. Le ministre de tutelle, Mustapha Aroui, a été limogé par le chef du gouvernement Hichem Mechichi. La presse tunisienne révèle qu'il avait été arrêté et sera présenté ce lundi 21 décembre devant la justice avec d'autres hauts responsables.

Déchets "dangereux"

Les cargaisons mises en cause contenaient des déchets ménagers, dont l'exportation est interdite par la législation tunisienne comme par les conventions internationales qui les qualifient de "dangereux". Elles ont été importées par une entreprise locale, Soreplast, quelques semaines seulement après que cette société en sommeil a relancé ses activités – en mai , avec pour seule autorisation de recycler des rebuts plastiques industriels destinés à l'exportation. Selon le site Réalités, "l'Administration générale des douanes a demandé à l'entreprise de réexporter les marchandises car le fournisseur avait commis une infraction douanière, en déclarant que les conteneurs en provenance d'Italie contenaient des déchets plastiques destinés (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi