La décennie 2010-2019 a été la plus chaude jamais enregistrée confirme la Nasa

Nathalie Mayer, Journaliste

La semaine dernière, le service européen Copernicus sur le changement climatique l’annonçait : 2019 a été la deuxième année la plus chaude jamais enregistrée. Aujourd’hui, des données indépendantes de la Nasa et de l’Agence américaine d’observation océanique et atmosphérique (NOAA) le confirment. La température moyenne de 2019 s’est ainsi établie à 0,98 °C de plus que la moyenne de 1951 à 1980. Et à plus de 1,11 °C au-dessus des moyennes de la fin du XIXe siècle.

Peu d’endroits de notre Planète ont connu, en 2019, des températures moyennes inférieures – ou égales – à celles du milieu du XXe siècle. © GISS, Nasa

Même si, comme le montre ce graphique, certaines régions semblent plus touchées que d’autres par le réchauffement climatique. © Dcoronata et Nasa, Twitter

« La décennie qui vient de se terminer est clairement la décennie la plus chaude jamais enregistrée », déclare Gavin Schmidt, directeur de l’Institut Goddard pour les études spatiales dans un communiqué de la Nasa. Plus encore, les cinq dernières années que nous venons de vivre ont été les plus chaudes depuis le début des relevés modernes en 1880.

La dernière décennie a été la plus chaude jamais enregistrée. © Nasa Goddard, YouTube

Le réchauffement climatique en marche

Ces conclusions sont basées sur des mesures de températures de surface de la Terre prises dans plus de 20.000 stations météorologiques, sur des observations de températures de surface de la mer à partir de navires ou de bouées et des mesures de températures dans des stations de recherche...

> Lire la suite sur Futura