Décès suspect d’un adolescent à l’hôpital intercommunal de Créteil

La rédaction d'Allodocteurs.fr

Le vendredi 23 octobre 2018, Jamila et Fouad Hedjal se présentent aux urgences du centre hospitalier intercommunal de Créteil avec leur fils de 13 ans, Fares. Le garçon souffre de maux de ventre depuis plusieurs jours. Son médecin généraliste suspecte une appendicite et recommande une prise en charge en urgence. Après plus d’une heure d’attente, la famille est enfin reçue par le chef du service de chirurgie pédiatrique. C’est le début d’un long parcours durant lequel rien ne va se passer normalement.

Sa mère Jamila se rappelle de ce moment : « Il s’adresse directement à mon fils, donc à Fares, et non pas à moi. Il demande à Fares : tu as mal où ? Donc Fares dit qu’il a mal au ventre. Moi je lui explique le parcours mais il n’écoutait même pas ce que je disais, ce qui était important c’était qu’il faisait sa petite palpation. Et là je pose la question : mais qu’est-ce qu’il a mon fils ? Il me répond : je ne sais pas madame, c’est comme une boîte de conserve il faut l’ouvrir pour voir ce qu’il y a dedans. »

Scanner jamais réalisé

Fares est alors admis en chirurgie pédiatrique. Le chef de service lui prescrit un scanner mais celui-ci ne sera jamais réalisé. On explique à Jamila, restée au chevet du garçon, qu’il y a plus urgent que son fils. Mais le lendemain matin, l’état de santé de Fares (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi