Publicité

Décès du prince Victor Emmanuel de Savoie, fils du dernier roi d'Italie

Victor Emmanuel de Savoie, fils du dernier roi d’Italie, s’est éteint samedi 3 février en Suisse, à l’âge de 86 ans. Une disparition après un demi-siècle de vie en exil, rythmée par les scandales et les affaires judiciaires.

Avec notre correspondante à Rome, Blandine Hugonnet

C’est une page de l’histoire monarchique italienne qui se tourne. Il était destiné à devenir roi après son père Umberto II, mais du trône de Rome, Victor Emmanuel de Savoie n’en verra pas la couleur. À l’âge de 9 ans, le petit prince est banni comme le reste des hommes de sa famille royale, puni par la République italienne après la Seconde Guerre mondiale pour avoir collaboré avec Mussolini. C’est avec le dictateur que son grand-père avaient signé les lois raciales du régime fasciste.

En tout, l’unique héritier du dernier monarque italien aura passé plus de 55 ans en exil, notamment en Suisse et en Corse, avant sa levée en 2002.

C’est sur l'île française qu’ont commencé ses démêlés avec la justice accusé d’y avoir tué par un tir accidentel un jeune plaisancier. Le drame le poursuit pendant plus de dix ans. Il ne sera finalement condamné que pour port d'armes.

D’autres affaires entâchent aussi la réputation de Victor Emmanuel : ventes d’armes au Moyen-Orient ou proxénétisme dans un établissement de jeux d’argent italien dont il sera acquitté. Une vie d’exilé, marquée par ces scandales, son héritage, lié au fascisme et à une dynastie déchue, qui valent au prince italien, membre des francs-maçons, de faire l’objet d’un récent documentaire, diffusé sur Netflix, et dans lequel le chef de la Maison de Savoie de 86 ans tente de blanchir une ultime fois son nom.


Lire la suite sur RFI