Décès du Premier ministre de Bahreïn, en poste depuis 1971

·1 min de lecture
DÉCÈS DU PREMIER MINISTRE DE BAHREÏN, EN POSTE DEPUIS 1971
DÉCÈS DU PREMIER MINISTRE DE BAHREÏN, EN POSTE DEPUIS 1971

DUBAI (Reuters) - Cheikh Khalifa ben Salman al Khalifa, Premier ministre de Bahreïn depuis l'indépendance, en 1971, est mort mercredi matin aux Etats-Unis, où il était hospitalisé, a annoncé mercredi le palais royal.

Un deuil national a été décrété pour la semaine, précise le palais royal sur Twitter.

Agé de 84 ans, oncle de l'actuel roi Hamad, il détenait le record de longévité parmi les chefs de gouvernement en exercice.

Membre de la dynastie des Khalifa, il était considéré comme la figure dominante du pouvoir bahreïni, hostile à l'Iran et allié à l'Arabie saoudite.

Il a conduit la répression contre les troubles sociaux et politiques dont Bahreïn, à la population majoritairement chiite mais dirigé par une famille régnante sunnite, a régulièrement été le théâtre.

En 2011-2012, il s'était élevé contre les mouvements du Printemps arabe et avait dénoncé leur impact sur les nations arabes.

"Vous pensez que je suis heureux de voir ce qui s'est passé dans tous ces pays ? Ce n'est pas un 'Printemps arabe'. Le printemps est lié aux fleurs, aux gens heureux et à l'amour, pas à la mort, au chaos et à la destruction", avait-il dit dans une interview accordée en 2012 au magazine allemand Der Spiegel.

Bahreïn, pays insulaire qui compte quelque 1,5 million d'habitants, abrite la Ve Flotte de la marine américaine.

(Maher Chmaytelli; version française Henri-Pierre André)