Décès de Michael Collins, l'"astronaute oublié" de la mission Apollo 11

par Rosalba O'Brien
·2 min de lecture
DÉCÈS DE MICHAEL COLLINS, L'"ASTRONAUTE OUBLIÉ" DE LA MISSION APOLLO 11

par Rosalba O'Brien

(Reuters) - L'astronaute américain Michael Collins, pilote du module de commandement de la mission Apollo 11, dont les partenaires Neil Armstrong et Buzz Aldrin ont été les premiers êtres humains à fouler le sol de la Lune le 20 juillet 1969, est décédé mercredi d'un cancer à l'âge de 90 ans, a annoncé sa famille.

Souvent surnommé l'astronaute "oublié" de cette mission historique, Michael Collins était resté seul aux commandes du module pendant plus de 21 heures, jusqu'à ce que ses deux collègues regagnent l'appareil. Il perdait le contact avec le centre de contrôle de Houston à chaque fois que l'engin passait derrière la face cachée du satellite terrestre.

Il avait évoqué cette expérience dans une autobiographie parue en 1974, "Carrying the Fire", mais il s'était tenu toute sa vie à l'écart de l'attention médiatique.

"Je sais que je passerais pour un menteur ou un imbécile si je disais que j'avais le meilleur des trois sièges d'Apollo 11 mais je peux dire avec calme et sincérité que je suis totalement satisfait de celui que j'ai eu", a-t-il dit par la suite, dans des propos cités par la Nasa en 2009.

Le directeur intérimaire de l'agence spatiale américaine, Steve Jurczyk, a salué la disparition d'un "véritable pionnier" et d'un "pilote et astronaute très talentueux".

"Son esprit nous accompagnera alors que nous nous aventurons vers des horizons plus lointains", a ajouté Steve Jurczyk dans un communiqué.

"Cher Mike, où que tu sois ou tu seras, tu auras toujours le feu pour nous transporter avec adresse vers de nouveaux sommets", a réagi sur Twitter Buzz Aldrin, le dernier survivant de la mission. Neil Armstrong est mort en 2012.

Né à Rome le 31 octobre 1930, la même année qu'Armstrong, fils d'un général de l'US Army, Michael Collins avait obtenu son diplôme de l'Académie militaire de West Point en 1952 avant de devenir pilote de l'armée de l'air, puis d'être choisi pour intégrer le programme d'astronautes de la Nasa en 1963.

Il avait effectué son premier voyage dans l'espace en juillet 1966 lors de la mission Gemini X, dans le cadre des préparatifs des missions Apollo. Son deuxième et dernier voyage fut Apollo 11.

(version française Jean-Stéphane Brosse)