Décès de Georges Pernoud et Hubert Auriol, trois anges arrêtés, le compte Twitter de Trump suspendu de manière permanente et la grève à L'Équipe

·1 min de lecture

La disparition d’un pilier de la télévision française

Georges Pernoud est décédé des suites d’une longue maladie. Il avait 73 ans. Sophie Eychenne vous en parlait il y a un instant. Pour des millions de téléspectateurs, Georges Pernoud, c’est "Thalassa", magazine qu’il a créé et présenté de 1980 à 2017. 

"Thalassa", c’est l’une des émissions à la plus grande longévité de l’histoire de la télévision.

Le magazine de la mer a été lancé en 1975 sur France 3, sur une idée de Georges Pernoud. A l’époque, France 3 le met à l’antenne un samedi par mois à 20h, avec Georges Pernoud en voix off. Cinq ans plus tard, en 1980, il en devient l’animateur, face caméra, et en 1989, l’émission est propulsée en prime, tous les vendredis soirs. En 1990, le rythme de diffusion ralentit avec trois numéros par mois, pour laisser la place à "Faut pas rêver", un autre magazine de découverte, également créé par Georges Pernoud. L’animateur quittera finalement l’animation de "Thalassa" en 2017, après 37 ans aux commandes. Depuis novembre, c’est Sabine Quindou qui a repris les commandes de l’émission, dans une nouvelle formule. Que reste-t-il de Georges Pernoud dans "Thalassa" aujourd’hui ? Elle l’a expliqué à Antoine Genton. Sur Twitter, la patronne de France Télévisions, Delphine Ernotte, a souhaité "bon vent" à Georges Pernoud. "Bon vent", c’était la formule que lançait l’animateur à la fin de chaque émission y compris lors de la dernière, en 2017.

La disparition d’un autre aventurier, Hubert Auriol

L’a...


Lire la suite sur Europe1