Décès d'Hubert Auriol, ancien vainqueur et directeur du rallye-raid Paris-Dakar

·2 min de lecture

De la lumière de l'Afrique à un tour du monde record, dans un avion à hélices: Hubert Auriol, « L'Africain » comme on l'appelait, ancien vainqueur et directeur du rallye-raid Paris-Dakar, est décédé dimanche « d'un accident cardio-vasculaire suite à un long combat contre la maladie », a annoncé sa famille.

C'est sa naissance a Addis-Abeba en Éthiopie en 1952 qui avait valu à Hubert Auriol son surnom, « L'Africain ». De lui, le grand public a surtout retenu des larmes. En 1987, à la veille de l'arrivée du Dakar qu'il a déjà remporté deux fois sur 2 roues en 1981 et 1983, il est à la lutte avec Cyril Neveu pour une troisième victoire. Trop de risque pris dans un sous bois, il se fracture les deux chevilles entre deux arbres. Au mental et malgré la douleur, il parvient à franchir la ligne d'arrivée en sanglots avant d'abandonner.

La moto c'est fini, place a l'auto. Hubert Auriol devient en 1992 le premier pilote à remporter l'épreuve sur 2 et 4 roues. Il deviendra ensuite 5 fois champion du monde des rallyes.

Le monde, il en fait même le tour en avion à hélices a la fin des années 1980 à l'assaut avec trois partenaires du record du milliardaire Howard Hugues qui datait de 1938. Là encore, objectif atteint. L'affaire est bouclée en un peu plus de 88 heures, un temps toujours de référence.

Après avoir cessé de piloter, « L'Africain » dirigera le Dakar pendant 9 ans. Il créera l'Africa Race dans les années 2000 pour revenir aux origines de la course et deviendra animateur à la télévision, animant la première saison de Koh Lanta sur TF1. Avec le décès d'Hubert Auriol, le sport automobile français perd l'un de ses derniers aventuriers.