Décès d'Elizabeth II: pourquoi le Brésil décrète-t-il trois jours de deuil national?

Le Brésil rend aussi hommage à la reine Elizabeth II avec un deuil national de trois jours décrété par le président Jair Bolsonaro. Une décision qui peut étonner, car ce géant d'Amérique latine n'a pas vraiment de liens historiques ou culturels avec le Royaume-Uni.

Le Brésil et le Royaume-Uni ne sont effectivement pas particulièrement proches. La reine Elizabeth II ne s'est d'ailleurs rendue dans ce pays qu’une seule fois, à la fin des années soixante, en pleine dictature. Mais la Couronne britannique a toujours exercé une certaine fascination dans ce pays qui a été lui-même une monarchie pendant plus de 70 ans, de 1822 à 1889.

Message aux monarchistes

Et, selon des sondages, un Brésilien sur dix est toujours en faveur du retour de la maison d'Orléans-Bragance sur le trône. En pleine campagne électorale, le deuil national décrété par le président d'extrême droite Jair Bolsonaro est aussi un message envoyés à ces milieux monarchistes qui le soutiennent majoritairement. Le prince Luiz-Philippe d'Orléans-Bragance - par exemple - est député fédéral de l'ancien parti présidentiel PSL.

Bolsonaro à Londres ?

Lors des cérémonies du bicentenaire de l'indépendance du pays, Jair Bolsonaro s'est ainsi affiché en compagnie de la famille royale brésilienne. Il réfléchit d'ailleurs à la possibilité de se rendre aux funérailles de la reine prévues dans une dizaine de jours. Cela le priverait - certes - de deux jours de campagne électorale mais serait un geste très apprécié par ses électeurs conservateurs.


Lire la suite sur RFI