Décès d'Elizabeth II : 96 coups de canon tirés en hommage à la reine

Au lendemain de la disparition de la reine Elizabeth II, les manifestations en son hommage se multiplient. Coups de canon tirés à Londres, Belfast ou encore à Stonehenge, discours d'officiels et minute de silence au Parlement : ce vendredi était jour de deuil national pour tout un royaume.

Quatre-vingt-seize coups de canon ont retenti vendredi à Londres et ailleurs au Royaume-Uni.

Un pour chaque année de la vie de la reine Elizabeth II.

C'est le début d’un grand nombre de manifestations officielles qui se poursuivront dans les prochains jours en mémoire de la souveraine.

Christophe Ena/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved
Des Britanniques regardent le passage de l'Artillerie royale devant le palais de Buckingham à Londres, le vendredi 9 septembre 2022 - Christophe Ena/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved

A la Chambre des communes, les parlementaires ont observé une minute de silence vendredi, journée de deuil national.

La nouvelle Première ministre, Liz Truss, lui a rendu un vibrant hommage.

La reine Elizabeth II compte parmi les plus grands dirigeants que le monde ait jamais connu. Elle était le roc sur lequel la Grande-Bretagne moderne s'est construite.

Elle était la plus grande diplomate du pays. Ses visites en Afrique du Sud post-apartheid et en république d’Irlande ont montré une capacité unique à dépasser les différences et les divisions.

Son héritage perdurera à travers d’innombrables personnes, elle a rencontré l'histoire mondiale. Elle a en été témoin et a touché de nombreuses vies.

D'autres anciens Premiers ministres britanniques ont également fait l'éloge de la reine.

Boris Johnson a qualifié la monarque de "pierre angulaire du vaste arc de l'État britannique" et l'ancienne première ministre Theresa May a déclaré que la reine était "la personne la plus remarquable qu'elle ait jamais rencontrée. "Ce fut l'honneur de ma vie de la servir en tant que Premier ministre", a-t-elle ajouté.

Tony Blair, chef du gouvernement durant 10 ans, de mai 1997 à juin 2007 a indiqué que les Britanniques n'avaient pas seulement "perdu une monarque mais la mère de la Nation, une figure qui plus qu'aucune autre était parvenue à unir ce pays".

Fiona Hanson/AP1997
La Reine Elizabeth II et le Premier Ministre Tony Blair en novembre 1997 - Fiona Hanson/AP1997

Durant les sept décennies du règne d'Elizabeth II, pas moins de 15 premiers ministres différents se sont succédé au gouvernement du Royaume-Uni.