Décès d'Anna Karina : " Sa carrière dépasse de loin son alliance avec Godard" pour le critique de cinéma Michel Ciment

franceinfo

"Elle avait la fraîcheur des comédiens de la Nouvelle Vague. Avec elle, on avait une autre façon de jouer" a réagi dimanche 15 décembre sur franceinfo Michel Ciment, critique de cinéma et directeur de la revue Positif, après l'annonce de la mort d'Anna Karina. Cette actrice n'était pas seulement la muse de Jean-Luc Godard, avec qui elle a tourné sept films : "Elle a joué chez Visconti, Rivette, ou encore Raoul Ruiz", rajoute-t-il.

franceinfo : Que retenir d'Anna Karina ?

Michel Ciment : Elle a été l'égérie de la Nouvelle Vague à travers les sept films qu'elle a tournés avec Godard. On cite toujours Pierrot le Fou mais elle a été tout à fait impressionnante de grâce, d'intelligence, de sensibilité dans Vivre sa vie ou dans Bande à Part. Elle avait la fraîcheur des comédiens de la Nouvelle Vague, avec elle, on avait une autre façon de jouer. On peut comparer les films qu'elle a tournés avec Godard aux tandems Ingmar Bergman / Liv Ullmann, Antonioni / Monica Vitti ou Sternberg / Marlène Dietrich. C'était vraiment une association très impressionnante. Mais sa carrière dépasse de loin son alliance avec Godard. Elle a joué Justine de George Cukor, L'Étranger de Visconti, chez la réalisatrice hongroise Marta Meszaros, chez Raoul Ruiz, avec Jacques Rivette. Elle a une vraie grande carrière dans les années 60 et 70. Elle a tourné elle-même un (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi