Décès au pèlerinage à La Mecque: l’Égypte sanctionne des compagnies de tourisme

Le gouvernement égyptien a décidé de sanctionner 16 compagnies de tourisme accusées d’avoir fait partir des Égyptiens au pèlerinage à La Mecque, alors qu’ils n’avaient pas de visas pour les lieux saints. Selon des diplomates arabes, cités par l’AFP, plus de 600 Égyptiens sont morts lors du pèlerinage, pratiquement tous sans visa pour s'y rendre. Près d’un millier de personnes sont mortes au total.

Les autorités égyptiennes ont ordonné samedi la révocation des licences de 16 sociétés touristiques et le renvoi de leurs responsables devant le parquet pour « fraude », après avoir fait voyager des pèlerins illégalement vers La Mecque, en Arabie saoudite. Le Premier ministre égyptien Moustafa Madbouli « a ordonné de retirer les licences de ces entreprises, de déférer leurs responsables devant le ministère public et de leur infliger une amende au profit des familles des pèlerins morts à cause d'eux », a indiqué son cabinet dans un communiqué.

Cette décision du Caire intervient après la mort de centaines de pèlerins lors du grand pèlerinage musulman tenu en Arabie saoudite sous des chaleurs caniculaires, dont plus de la moitié n'étaient pas munis d'autorisations pour ce rassemblement annuel. Un décompte établi vendredi par l'AFP, à partir de déclarations officielles et d'informations fournies par des diplomates, évalue à plus de 1 100 le bilan des morts.

Depuis un an, on peut aussi partir en Arabie pour faire du tourisme culturel ou de divertissement. Et c’est là qu’interviennent des compagnies de tourisme qui profitent de l’occasion pour vendre du rêve à certains et l’occasion d’aller directement au paradis aux vieux et aux malades.

Près de 400 000 pèlerins non enregistrés estimés


Lire la suite sur RFI