Rassemblement pro-Palestiniens à Paris : 45 personnes en garde à vue

·1 min de lecture
À Paris, le rassemblement pro-palestinien, pourtant interdit, a réuni entre 2 500 et 3 500 manifestants samedi 15 mai.

Entre 2 500 et 3 500 personnes s'étaient rassemblées samedi par petits groupes dans le quartier de Barbès, impliquant l'intervention de la police.

L'interdiction des autorités, confirmée en justice, ne les a pas arrêtés. Les soutiens aux Palestiniens se sont rassemblés à Paris samedi après-midi, et ont été immédiatement dispersés par les forces de l'ordre, tandis que plusieurs autres rassemblements, autorisés, ont lieu à travers la France. Environ 22 000 personnes ont manifesté dans 60 rassemblements pro-Palestiniens, dont 2 500 à 3 500 personnes à Paris ? 4 500 à 5 000 selon les organisateurs ? malgré l'interdiction, a indiqué le ministère de l'Intérieur.

Au total, 45 personnes ont été placées en garde à vue. Ces personnes ont été arrêtées notamment pour des soupçons de « participation à un groupement formé en vue de violences », « participation à un attroupement après sommation », « violences sur les forces de l'ordre » ou pour outrage. 367 personnes ont été verbalisées dans la capitale, avait indiqué le ministère de l'Intérieur samedi soir.

Les rassemblements les plus importants ont eu lieu à Strasbourg (4 000 manifestants), Marseille (1 500), Lyon et Nantes (1 000), a précisé le ministère. Au total, 51 personnes ont été interpellées, dont 44 à Paris. Il y a eu deux « blessés légers » chez les forces de l'ordre : un agent de la BAC à Nice et un gendarme mobile à Paris.

Lanceur d'eau, gaz lacrymogènes

Dans la capitale, aux alentours du carrefour Barbès (18e arrondissement), le déploiement policier massif ? 4 200 policiers et gendarmes mobilisés avec pour consigne la dispersion « immédiate » ? était vis [...] Lire la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles