Le début de la 5e vague de Covid est "fulgurant" en France, alerte Attal

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·4 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, à la sortie de l'Elysée en décembre 2020 (photo d'archive). REUTERS/Gonzalo Fuentes (Photo: Gonzalo Fuentes via Reuters)
Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, à la sortie de l'Elysée en décembre 2020 (photo d'archive). REUTERS/Gonzalo Fuentes (Photo: Gonzalo Fuentes via Reuters)

CORONAVIRUS - Face à la montée de l’épidémie en Europe et en France, Gabriel Attal reprend les formules chocs pour alerter les Français et tenter de marquer les esprits. Après avoir parlé de montée “stratosphérique” ou de “tsunami viral” lors de la précédente vague en juillet, le porte-parole du gouvernement a parlé, ce dimanche 21 novembre lors du “Grand Rendez-vous” sur Europe 1/Les Echos/Cnews, d’une “5e vague qui commence de façon fulgurante”.

Un lexique appuyé par la dégradation des chiffres de suivi épidémique depuis plusieurs jours. “On a une augmentation des cas de quasi 80% en une semaine avec 17.000 cas quotidiens”, a-t-il répondu, après une question des journalistes sur l’“inquiétude” des Français face à de possibles mesures de reconfinement.

En moyenne calculée sur 7 jours (ce qui en donne une vision plus fidèle), le nombre de cas quotidiens a quasiment doublé en une semaine: il était de 17.153 ce samedi 20 novembre, contre 9.458 le samedi précédent. Cela représente effectivement une progression de 81%.

“On a des éléments qui peuvent à la fois nous inquiéter et en même temps nous rendre confiant”, a-t-il poursuivi, rappelant que “les Français se sont massivement fait vacciner” mais aussi que la France “est plutôt en avance” par rapport à ses voisins sur la 3e dose et le rappel de vaccination, “même si ce n’est pas encore suffisant” et que plusieurs épidémilogistes et responsables hospitaliers appellent à l’élargir plus rapidement à tous les adultes.

Les contrôles du pass sanitaire renforcés

Gabriel Attal a également vanté “l’impact du pass sanitaire”, écartant une nouvelle fois le confinement partiel des non-vaccinés, et précisant que le contrôle de ce dernier à l’entrée des lieux publics clos a été renforcé ces derniers jours, depuis l’allocution d’Emmanuel Macron. “Ce pass doit absolument être respecté”, a-t-il martelé.

“Ces dernières semaines, on avait eu un certain nombre de remontées sur une diminution du nombre de contrôles et sur un certain relâchement dans certains établissements recevant du public”, a-t-il déclaré, avant de préciser: “Sur les quatre premiers jours de cette semaine, il y a eu près de 70.000 contrôles de personnes, et plus de 4.300 contrôles d’établissements recevant du public. C’est une augmentation de 102% par rapport aux contrôles qu’il y avaient eu les quatre premiers jours de la semaine précédente”.

Un taux d’incidence au-dessus de 200 “dans les prochains jours”

Cependant, le porte-parole du gouvernement a précisé qu’”étant donnée la rapidité de l’augmentation du taux d’incidence, nous serons probablement à 200 de taux d’incidence dans les prochains jours”. Un seuil utilisé par le gouvernement à l’hiver dernier pour fixer un certain nombre de mesures de restrictions (couvre-feu abaissé à 18h, jauges...) mais qui, avec la vaccination et la baisse du taux de dépistage, est désormais considéré par l’exécutif comme “moins central” dans le pilotage de la crise sanitaire à la différence du taux d’hospitalisations.

Samedi, 7.974 malades du Covid étaient hospitalisés en France, dont 1.333 dans les services de soins critiques (les cas les plus graves), contre respectivement 6.500 et 1.000 un mois auparavant.

Le gouvernement a cependant choisi ce seuil de 200 comme condition à l’imposition du pass sanitaire dans les stations de ski pour cette saison 2021-2022. “Vous voyez bien qu’aujourd’hui on est à 164, donc probablement on y sera”, laissant à penser que le pass serait inéluctable pour skier en station dans les prochains jours.

Gabriel Attal a également indiqué qu’un Conseil de défense sanitaire aurait lieu au sommet de l’État la semaine prochaine.

À voir également sur Le HuffPost: Aux Pays-Bas, nouvelle nuit d’émeutes contre les mesures anti-Covid

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles