Roland-Garros : Zverev et Tsitsipas tiennent leur rang, mauvaise journée pour les Français

·5 min de lecture

Le second tour de Roland-Garros a débuté mercredi 2 juin. Les Françaises Harmony Tan et Caroline Garcia se sont inclinées. Serena Williams a lâché un set, mais s'est qualifiée pour le 3e tour. Chez les hommes, Alexander Zverev et Stefanos Tsisipas ont maîtrisé leurs matches.

Le premier tour à peine terminé, place au second. L'Allemand Alexander Zverev est devenu mercredi 2 juin le premier représentant du tableau masculin à valider sa qualification pour la manche suivante. Le Grec Stefanos Tsisipas a suivi dans l'après-midi. Dans le camp français, Harmony Tan s'est quant à elle inclinée face à la 21e mondiale Marketa Vondrousova, tout comme Caroline Garcia face à Polona Hercog.

• Serena Williams en trois sets

Serena Williams, ex-numéro un mondiale aujourd'hui 8e, a eu besoin de trois sets (6-3, 5-7, 6-1) contre la Roumaine Mihaela Buzarnescu (148e). À 39 ans, l'Américaine, dont les chaussures portent l'inscription "Je ne m'arrêterai jamais", est toujours en quête d'une 24e couronne en Grand Chelem qui lui permettrait d'égaler le record absolu de titres majeurs détenu par l'Australienne Margaret Court.

Poussée à disputer un set décisif par la gauchère roumaine, Serena Williams s'y est rapidement échappée 3 jeux à 0 et s'est finalement imposée en un peu plus de deux heures.

Au prochain tour, un duel 100 % américain face à Danielle Collins (50e) attend la cadette des sœurs Williams.

• Enzo Couacaud n'a rien pu faire

Dans le tableau masculin, Enzo Couacaud, seul Français en lice aujourd'hui et bénéficiaire d'une "wild card", a réussi à prendre un set à Pablo Carreno (12e), mais l'Espagnol était trop fort et s'est imposé 2-6, 6-3, 6-4, 6-4.

Il ne reste donc que Gaël Monfils (15e) et Richard Gasquet (53e) pour défendre les couleurs tricolores. Ce sera difficile mais faisable pour Monfils contre Mikael Ymer (105e), et sans doute mission impossible pour Gasquet face à Nadal (3e).

• Stefanos Tsitsipas assure l'essentiel

Opposé à Pedro Martinez, 103e au classement ATP, Stefanos Tsitsipas n'a pas effectué de démonstration. Son adversaire a même fait le break lors du cinquième jeu du premier set. Mais le Grec a pris à son compte les quatre jeux suivants pour s'offrir le premier set (6-3).

Le court Suzanne-Lenglen a lui pleinement choisi son camp, encourageant vivement le jeune Espagnol de 24 ans. L'outsider leur rend bien avec un break au début du deuxième set profitant de nombreuses erreurs de Tsitsipas. À nouveau, le Grec ne s'affole pas et égalise rapidement. Accrocheur, son adversaire résiste et sauve cinq balles de jeu. Moment charnière où tout bascule ? Non. Le numéro 5 mondial se reprend à nouveau et gagne le second set (6-4).

Le troisième n'est qu'une formalité face à un Pedro Martinez épuisé. Le Grec prend quatre fois le service de son adversaire et tente d'expédier la manche, peut-être soucieux de finir au plus vite alors que les nuages s'amoncellent place d'Auteuil (6-3). La manière n'y est pas mais qu'importe, Stefanos Tsitsipas verra bien le troisième tour où il sera opposé à John Isner.

• Alexander Zverev, premier qualifié du tableau masculin

Pour Zverev, les tours se suivent mais ne se ressemblent pas. Trois jours après une entrée en lice compliquée, le 6e mondial s'est qualifié pour le troisième tour de Roland-Garros au terme d'un match solide contre le Russe Roman Safiullin (182e) 7-6 (7/4), 6-3, 7-6 (7/1).

Après un bras de fer d'une heure au premier set, où il a servi à 6-5 mais a laissé Safiullin le pousser dans un jeu décisif, Zverev a été breaké rapidement dans le deuxième pour être mené 3-1. Mais l'Allemand a aligné cinq jeux d'affilée pour se détacher deux manches à zéro.

Dans le troisième set, à 2-1 sur son service, il a commis trop de fautes directes, y compris au service, et concédé sa mise en jeu en laissant paraître des signes d'énervement. Encore plusieurs fautes directes ont permis au Russe de confirmer son break (4-1). Zverev est cependant parvenu à se reconcentrer et à revenir à 4-4. Et c'est sur un ace qu'il a obtenu un second tie break.

Avec le soutien d'un public épars dans les tribunes du court Suzanne-Lenglen, il n'a laissé aucune chance à Safiullin, issu des qualifications, dans le jeu décisif.

• Medvedev enchaîne

Dans la nuit et à huis clos, le numéro 2 mondial Medvedev a battu l'Américain Tommy Paul (52e) 3-6, 6-1, 6-4, 6-3. Lui qui n'avait encore jamais gagné le moindre match sur la terre parisienne, tentera d'atteindre les 8es de finale contre le grand serveur américain Reilly Opelka (35e).

• Harmony Tan et Caroline Garcia impuissantes

La Française Harmony Tan, 149e mondiale et bénéficiaire d'une invitation, a été logiquement battue par la Tchèque Marketa Vondrousova (21e) 6-1, 6-3, tout comme Caroline Garcia par Polona Hercog (7-5, 6-4).

Dépassée dans la première manche, où Harmony Tan n'a su concrétiser aucune des trois balles de de break obtenues à 1-2, la Française de 23 ans a opposé un peu plus de résistance dans la seconde, à l'image de cette première balle de match joliment sauvée au filet, sur son service. Mais elle n'a pu sauver la seconde, sur le service de Vondrousova. Le bilan reste positif pour la Parisienne puisque c'est la première fois en trois participations qu'elle passait le premier tour du tournoi majeur français.

Du côté de Caroline Garcia, elle a laissé échappé le premier set au jeu décisif face Polona Hercog (7-5), qui ne l'avait encore jamais battu sur le circuit. Coupable de grosses fautes dans le deuxième set, la numéro 2 française concède un double break. Puis, avec le soutien du public, elle fait un temps espérer en sauvant balle de set sur le service de la Slovène et parvient à lui reprendre un service. Cependant, elle ne parvient pas à totalement renverser la situation.

Dans le camp tricolore féminin, il ne reste donc que Kristina Mladenovic et Fiona Ferro. Elles joueront leur qualification pour le deuxième tour jeudi respectivement face Anett Kontaveit et Jennifer Brady.