Des débris de SpaceX retrouvés en Australie, Elon Musk interpellé

Capture d’écran YouTube Brad Tucker
Capture d’écran YouTube Brad Tucker

Capture d’écran YouTube Brad Tucker

AUSTRALIE - Des débris appartenant à la capsule de la mission spatiale SpaceX Crew-1 – rares par leur taille — ont été retrouvés par des fermiers sur leurs propriétés, dans la région des Snowy Mountains, dans le sud-est de l’Australie. Les observateurs se demandent si l’entreprise d’Elon Musk va aller les récupérer, alors que d’autres morceaux de la capsule pourraient être découverts, selon les experts.

L’origine de deux des trois débris a été confirmée par l’agence spatiale australienne (ASA), dont des experts se sont rendus sur les propriétés de deux fermiers pour les analyser, rapporte The Guardian, ce mercredi 3 août. Pour l’astrophysicien Brad Tucker, qui travaille pour l’Université nationale australienne, ces découvertes sont liées au décollage d’une fusée SpaceX Crew-1 en novembre 2020.

Elles seraient des fragments du vaisseau cargo spatial SpaceX Dragon, qui avaient été utilisés par quatre astronautes pour rejoindre la Station spatiale internationale (ISS). Vingt mois plus tard, soit le 9 juillet au matin, les débris sont entrés dans l’atmosphère et se sont désintégrés.

La première fois qu’il a vu l’un des objets, Brad Tucker a pensé à « un arbre brûlé ». « Puis vous vous en approchez, [et] c’est presque comme un obélisque venu de l’espace », a-t-il décrit. Sur l’une des pièces, il a retrouvé un numéro de série, ce qui a aidé à l’identification de leur origine.

Vous ne pouvez visionner ce contenu car vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers. Si vous souhaitez visionner ce contenu, vous pouvez modifier vos choix.

Les regards se tournent désormais vers SpaceX, qui n’a pas encore officiellement réagi. Selon l’astrophysicien, des discussions ont désormais lieu pour savoir si l’entreprise d’Elon Musk va venir récupérer ces fragments de capsule. Et surtout, sur d’éventuelles responsabilités si de futurs débris causent des dégradations. « Si ça avait atterri sur votre maison, ça aurait fait beaucoup de dégâts », a déclaré Jock Wallace, un fermier qui a découvert un morceau de la capsule sur ses terres.

Toutefois, selon les experts les risques de chutes de restes d’objets spatiaux sur des êtres humains ou des endroits habités restent faibles, rapporte ScienceAlert. En revanche, les scientifiques tirent la sonnette d’alarme sur la multiplication des débris spatiaux avec l’essor du tourisme dans l’espace.

À voir également sur Le HuffPost : Premier arrimage à l’ISS réussi pour « Starliner », la capsule de Boeing

Vous ne pouvez visionner ce contenu car vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers. Si vous souhaitez visionner ce contenu, vous pouvez modifier vos choix.

Lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles