Un débris de fusée de 20 tonnes va s’écraser sur Terre ce week-end

Le 24 juillet dernier, une fusée Longue Marche prenait son envol. Son objectif : mettre en orbite le deuxième module de la station spatiale chinoise. Mission accomplie. Mais des chercheurs du Center for Orbital Reentry and Debris Studies (CORDS), se basant sur des données de l’US Air Force, annoncent aujourd'hui que l’étage centrale de la fusée rentrera dans l’atmosphère terrestre de manière totalement incontrôlée ce week-end. Dans la nuit de samedi à dimanche — oui, parce que la marge d’erreur dans les calculs reste importante, elle est de plus ou moins 16 heures.

La majeure partie de l’engin de plus de 20 tonnes devrait se consumer dans notre atmosphère. Entre 6 et 10 tonnes du corps de la fusée devrait tout de même arriver jusqu’au sol. Et pleuvoir sur une zone de quelque 2.000 kilomètres de long sur environ 70 kilomètres de large. Alors, faut-il s’inquiéter ? Pas vraiment, disent les experts.

L’étage central d’une fusée Longue Marche chinoise va retomber sur Terre ce week-end. © CNSA
L’étage central d’une fusée Longue Marche chinoise va retomber sur Terre ce week-end. © CNSA

Très peu de risque

Pour l’heure, ils ne sont pas en mesure de prévoir l’endroit où les débris de la fusée Longue Marche vont tomber. Mais compte tenu du fait que les trois quarts de la surface de la Terre sont recouverts d’océans, le risque pour qu’un morceau frappe une région habitée restent faible. Faible, mais pas nul. C’est d’ailleurs déjà arrivé en mai 2020. Des morceaux qu’une autre fusée Longue Marche étaient tombés sur la Côte d’Ivoire. Heureusement, sans faire de blessés.

Les experts estiment le risque pour que quelqu’un soit blessé – ou même tué – par la chute d’un débris spatial ce week-end est entre 1 sur 1.000 et 1 sur 230. Ramené à un individu, le risque est de l’ordre de 6 sur 10.000 milliards. Faible, donc. Infime, même. Pour comparaison,...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles