Les débris de la fusée chinoise se sont désintégrés au-dessus de l'océan Indien

© CFOTO/Sipa USA/SIPA

Un segment de la fusée spatiale chinoise lancée dimanche dernier a fait son retour non contrôlé dans l’atmosphère samedi et s’est désintégré au dessus de l'océan Indien, a confirmé l’Agence spatiale chinoise, des responsables américains reprochant à Pékin de ne pas avoir partagé ses informations sur cette descente potentiellement dangereuse. Dans un communiqué, l’Agence spatiale chinoise a donné les coordonnées de l’impact, dans la mer de Sulu, à environ 57 kilomètres au large de la côte est de l’île de Palawan aux Philippines.

« La plupart de ses dispositifs ont été détruits » pendant la descente, a déclaré l’agence au sujet de la fusée d’appoint, qui a été utilisée dimanche dernier pour lancer le deuxième des trois modules dont la Chine avait besoin pour compléter sa nouvelle station spatiale Tiangong, qui devrait être pleinement opérationnelle d’ici la fin de l'année.

« Un objet métallique de 20 tonnes »

Selon les informations de CNN, la fusée Longue Marche-5B (LM-5B) chinoise a livré, avec succès, un module à la station spatiale . Pourtant, son étage principal était entré dans une descente incontrôlée vers l’atmosphère terrestre dans une zone immense comprenant une partie de l’Amérique et de l’Australie, toute l’Afrique, le sud de l’Asie et de l’Europe. C’est la troisième fois que la Chine est accusé de ne pas gérer correctement les débris spatiaux de ses fusées.

La zone de rentrée de la fusée est géographiquement limitée entre les latitudes de 41 degrés sud et 41 degrés...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles