Le débrief politique. François Hollande analyse le "succès Macron"

Yaël Goosz, franceinfo
Le débrief politique. François Hollande analyse le "succès Macron"

François Hollande se confie dans Le Point

"Il ne doit plus y avoir de primaires dans les partis de gouvernement" : ce sont les confidences surprenantes du chef de l'Etat. François Hollande avait pourtant accepté les règles de la primaire de la gauche en juin dernier, avant de jeter l'éponge.

Le président donne son analyse sur l'échappée belle d'Emmanuel Macron : un "concours de circonstances". Le candidat d'En Marche lui a répondu lors d'un déplacement à Toulouse : "Les gens ne veulent pas voir ce qui est en train de se passer. Ce que nous portons, c'est une rupture, c'est un changement profond. Ils ne veulent pas comprendre. Qu'importe : je crois que les gens comprennent"

Marine Le Pen poursuit sa tournée de la "France des oubliés"

Toujours en tête des sondages publiés ces dernières 48 heures, la candidate du Front national surfe sur la tentative d'incendie qui a visé le rez-de-chaussée de son QG de campagne à Paris. Elle y voit la main de "groupuscules d'extrême-gauche", que le gouvernement "laisserait faire".

Sur son blog, Marine Le Pen s'engage auprès des ouvriers de Whirlpool à maintenir leur site de production sur Amiens.

Pendant ce temps, de nombreux hauts fonctionnaires s'interrogent : vont-ils continuer à servir l'Etat si le Front national est au pouvoir ? Deux ambassadeurs sur le départ étaient déjà sortis de leur réserve, cette fois, c'est un juge à la Cour d'appel de Versailles qui prend position, Serge Portelli est le premier magistrat à dire publiquement qu'il démissionnerait dans cette hypothèse.

Les syndicats préparent la bataille du 1er mai

Depuis plusieurs jours, la CFDT de Laurent Berger alerte sur ce qu'elle appelle le "risque Front (...) Lire la suite sur Francetv info

Le brief politique. François Fillon perd des soutiens au profit d’Emmanuel Macron
Le duel politique : François Hollande, après lui le déluge ?
"Dans 15 jours, Hamon, il est mort !" A Villeurbanne, comment Mélenchon a siphonné l'électorat du PS
Présidentielle : Marine Le Pen se présente comme "la candidate des limites" pour éviter "la loi de la jungle"
Journal de campagne : Le Pen à l'attaque, Cheminade dans la rue

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages