Débranche tout !

Nous aurions pu vous parler de l’affaire qui a focalisé l’attention de la presse européenne – et surtout britannique – sur la France toute la semaine. Vous savez, cette “débâcle aussi honteuse que prévisible”, cet “échec majeur”, cette “histoire d’incompétence policière profondément ancrée”, excusée de façon “malhonnête” par les autorités françaises, cette “honte nationale” que les partis politiques récupèrent sans vergogne

Vous ne voyez pas de quoi il s’agit ? Mais si ! Ce dont ils parlent, tous, d’El Mundo à la BBC en passant par le Corriere della Sera ou CNN, c’est le fiasco total de la finale de la Ligue des champions, au Stade de France, le 28 mai. La soirée, qui s’est notamment soldée par plus de 200 blessés légers et une centaine d’interpellations, a été gâchée par des problèmes de sécurité majeurs : des fraudes à foison, des supporteurs parqués dans des tunnels, compressés contre des grilles, certains escaladant les barrières du stade, d’autres visés par des gaz lacrymogènes… Cet énorme ratage pour l’UEFA et pour les autorités françaises n’a pas fini de faire parler de lui, et a totalement éclipsé la victoire du Real Madrid face à Liverpool (1-0).

Mais c’est un autre sujet que nous avons choisi de mettre en avant cette semaine, qui intéressera sans aucun doute la majeure partie d’entre vous en ce début de week-end prolongé : le droit de ne pas ouvrir son ordinateur portable, de ne pas lire ses mails professionnels, de débrancher – même – pour qu’aucune messagerie instantanée ne vienne troubler ces trois jours de quiétude. En bref : le droit à la déconnexion, inscrit dans la loi française depuis 2017… Et qui fait, depuis, régulièrement couler de l’encre à l’étranger. Pas toujours pour le meilleur.

Dès 2017, alors que la loi venait tout juste d’être adoptée, le Washington Post se gaussait ainsi de cette incongruité hexagonale. Une nouvelle facette de notre réticence légendaire au travail ! “Ce mail de votre patron reçu à 22 heures ? Vous avez le droit de l’ignorer. Ce message d’un collègue un samedi avec seulement ‘une petite question’ ? Une réponse lundi suffira. Mais seulement si vous êtes en France.” Voilà la manière dont le quotidien américain résumait alors ce nouveau droit à la déconnexion dont venaient de bénéficier les salariés français travaillant dans des grandes entreprises.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles