Les débats des législatives de France 3 insurgent un syndicat de journalistes

© France Télévisions

"À France 3, seuls les insomniaques ont le droit aux débats". La formule est signée du Syndicat National des Journalistes (SNJ) de France 3. Il publie un communiqué dans lequel il fait part de sa colère face aux horaires de diffusion des débats des élections législatives . La première des trois soirées politiques a lieu mercredi soir, en deuxième partie de soirée. Les scrutins des deux tours ont lieu les dimanches 12 et 19 juin.

>> Retrouvez les journaux des médias tous les matins à 9h10 sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

Des horaires avancés après la publication du communiqué du SNJ

Les débats sont donc diffusés à des heures trop tardives pour le SNJ. Ils débuteront mercredi à 23h15. Les mêmes horaires étaient initialement prévus pour les deux prochaines soirées de débat qui auront lieu le 25 mai et le 1er juin. Ces horaires allaient à l'encontre de la "mission d'information" du service public, selon le communiqué du SNJ. Le syndicat a appelé au "respect des citoyens qui paient toujours une redevance pour prétendre à une information complète et surtout à une heure décente".

Suite à la publication de ce communiqué, France Télévisions a finalement décidé d'avancer les débats du 25 mai et du 1er juin à 17h50 pour le premier et à 23h pour le second. France 3 organisera entre le 8 mai et le soir du second tour des législatives plus de 300 émissions, dont 280 débats, pour les 577 circonscriptions législatives que compte la France.

...
Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles