Débat présidentiel : pour les militants RN, une Le Pen «calme» et un Macron «arrogant»

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Au cinquième étage de cet immeuble du 16e arrondissement, une cinquantaine de jeunes militants du Rassemblement national se sont réunis au QG de campagne de Marine Le Pen. Face à leur ordinateur, un objectif : faire de la riposte sur les réseaux sociaux pendant le débat de l'entre-deux tours de la présidentielle . L'ambiance est studieuse. Quand le débat commence, une frayeur parcourt l'assistance. Marine Le Pen a démarré trop tôt, elle a commencé son introduction alors qu'il y avait encore le générique.

Marine Le Pen a montré son évolution

Mais ce faux départ ne prendra pas plus d'ampleur. La candidate adopte une attitude de calme, défend son programme face à un Emmanuel Macron considéré par les militants comme très offensif.

Pour Laure de la Valette, porte-parole de Marine Le Pen ce débat est dans la continuité de sa campagne et son attitude lui donne un avantage sur le président sortant. "Je pense que cette soirée est dans la dans la droite ligne de son attitude. Vous avez vu, elle est absolument pas dans l'invective, alors que l'espèce d'arrogance qui ne quitte pas le président-candidat, à mon avis déplaît fortement aux Français", lance-t-elle.

>> LIRE AUSSI - Combien de téléspectateurs ont regardé le débat entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen ?

À la sortie, les militants sont satisfaits. Ce débat n'a rien à voir avec celui de 2017, disent-ils. Pour eux, si Marine Le Pen n'a pas écrasé le match, elle a montré son évolution et ils espèrent que les Français y sero...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles