Débat présidentiel: Marine Le Pen assure que la France est une "université des jihadistes"

Marine Le Pen s'est montrée très offensive mardi soir lorsque le grand débat présidentiel a abordé le thème de l'islamisme. La candidate FN en a d'ailleurs profité pour s'en prendre à Benoît Hamon, le candidat socialiste. 

Marine Le Pen a haussé le ton sur sa gauche et sur sa droite mardi soir, lorsque les échanges du grand débat présidentiel diffusé en direct sur BFMTV ont abordé le sujet du terrorisme. Elle a d'abord blâmé François Fillon, lui reprochant d'avoir amoindri la sécurité des Français lorsque son gouvernement a supprimé "12.500" postes de gendarmes et de policiers. Elle a aussi mis en cause la politique étrangère du gouvernement alors dirigé par François Fillon, l'accusant d'avoir "porté au pouvoir en Libye les fondamentalistes". Mais, pour Marine Le Pen, le terrorisme islamiste n'est pas un problème uniquement géopolitique: "La France est une université des jihadistes. Je le dis clairement: c’est une université des jihadistes", a-t-elle martelé.

Marine Le Pen se retourne contre Benoît Hamon

Au milieu de la réprobation à peu près générale, Benoît Hamon, en particulier, s'est fait entendre: "N’importe quoi! ça vous arrange." Marine Le Pen lui a aussitôt répondu: "Je sais que vous avez beaucoup de complaisance pour les fondamentalistes et on l’a vu lorsque des femmes sont interdites d’entrer dans des cafés, vous leur trouvez des excuses. Je n’en trouve pas". Benoît Hamon a riposté à son tour: "Vous vous affichez avec les pires intégristes, vous et votre nièce!"

Marine Le Pen faisait référence à la polémique soulevée par le candidat socialiste lorsque, après un...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages