Débat présidentiel : voici les cinq séquences qu’il fallait retenir

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
© AFP
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Ecologie, sécurité, éducation… Marine Le Pen et Emmanuel Macron ont débattu mercredi pendant plus de deux heures sur une dizaine de thèmes. L'échange, plus apaisé qu'en 2017, a été l'occasion de préciser leur projet respectif et de lancer quelques piques. On a sélectionné les cinq séquences qu'il fallait retenir.

Marine Le Pen accusée de « dépendre du pouvoir russe »

Emmanuel Macron a accusé Marine Le Pen de « dépendre du pouvoir russe ». « Vous dépendez de la Russie. En septembre 2014, vous avez contracté un prêt auprès d'une banque russe. Ce n'est pas un hasard si la Russie était intervenue dans la campagne il y a cinq ans. […] Vos intérêts sont liés au pouvoir russe.»

Lire aussi - Débat Le Pen-Macron : on a vérifié cinq affirmations des candidats

Une accusation démentie par la candidate RN qui a eu bien du mal à se dépêtrer de la séquence. « C’est malhonnête de m’interdire d’obtenir un prêt dans une banque française et de me le reprocher après », a t-elle contre attaqué faisant allusion au poste de ministre de l’époque d’Emmanuel Macron. « De l'Économie, pas des Finances, dans le portefeuille de l'Economie, il n'y a pas les banques », s’est-il défendu.

La « climatosceptique » et le « climato hypocrite »

Alors que le Giec a rappelé dans son dernier rapport que nous n’avions plus que trois ans pour limiter les rejets de gaz à effets de serre, les candidats ont été invités à livrer leurs deux propositions phares sur l’écologie, un thème particulièrement scruté pendant cette ...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles