Le débat sur une nouvelle législation sur le cannabis relancé

·2 min de lecture

Dans un entretien accordé à «Libération», trois députés - Danielle Obono (La France Insoumise), Robin Reda (Libres!, groupe Les Républicains) et Jean-Baptiste Moreau (La République en marche) - plaident pour une nouvelle législation sur le cannabis. 

C'est un sujet quasi tabou en France. Trois députés de trois partis différents - Danielle Obono (La France Insoumise), Robin Reda (Libres!, groupe Les Républicains) et Jean-Baptiste Moreau (La République en marche) - s'expriment dans le journal «Libération» sur une nouvelle législation liée à l'usage du cannabis. Pour Robin Reda, qui mène avec Jean-Baptiste Moreau une mission d'information à l'Assemblée nationale, le constat est partagé. Malgré «des décennies de guerre contre la drogue», «les Français restent les premiers consommateurs de cannabis en Europe», explique-t-il et les législations de nombreux pays s'adaptent à ce fait social. «Dans le monde, de nombreuses personnalités préco­nisent de réguler les drogues plutôt que de leur faire la guerre. Prohiber, c’est compliquer la prévention et la réduction des risques, notamment chez les jeunes.», ajoute Danielle Obono. «Il y a une part d’irrationnel et de dogme. Mais l’hypocrisie tient surtout au fait qu’on craint, en légalisant, de mettre le bordel dans les quartiers. Les pouvoirs publics ont très peur de ce que deviendront les réseaux actuels si on assèche l’argent du trafic.», déclare de son côté Jean-Baptiste Moreau. Ce dernier, député LREM, exprime dans les colonnes du journal «un vrai désaccord avec Gérald Darmanin», le ministre de l'Intérieur, pour qui une nouvelle législation sur le cannabis reviendrait à «baisser les bras».

Lire aussi :Californie, Oregon... L'euphorique business du cannabis

"

La production peut être déléguée à des acteurs privés, explique Robin Reda

"

Pour Jean-Baptiste Moreau, au contraire, «la légalisation relève du courage politique». Il se dit même favorable à «l’amnistie d’un certain nombre de trafiquants.» «La(...)


Lire la suite sur Paris Match