Débat des municipales : Agnès Buzyn « s’attend à des attaques violentes »

C'est le soir de la dernière chance. Alors que le second tour des élections municipales se tiendra ce dimanche 28 juin, Agnès Buzyn (LREM), Rachida Dati (LR) et Anne Hidalgo (PS) ont une dernière opportunité de convaincre les électeurs parisiens, lors d'un nouveau débat diffusé ce mercredi 24 juin sur BFMTV. Si lors du précédent, tous les coups semblaient permis, le scénario ne s'annonce pas si différent cette fois. Et pour se faire entendre, chacune des trois candidates semble avoir sa stratégie. Rachida Dati va, comme à son habitude, se montrer pugnace avec ses adversaires, tandis qu'Anne Hidalgo ne devrait pas manquer d'évoquer sa gestion de la crise sanitaire et de "se poser en championne de l'écologie", comme l'avance Le Parisien. Agnès Buzyn, elle, semble partir de plus loin.

Entre la dissidence du député Cédric Villani et les vidéos intimes de Benjamin Griveaux qui l'ont contraint à abandonner la course subitement, la campagne au sein de LREM a été quelque peu mouvementée... Et l'arrivée d'Agnès Buzyn comme candidate n'a pas vraiment arrangé les choses. Comme l'ont rappelé nos confrères, l'ancienne ministre de la Santé a "sans cesse (été) ramenée à ses propos tenus au lendemain du premier tour", selon lesquels la principale intéressée avait estimé que ce scrutin était "une mascarade". Avant que leur candidate ne monte sur le ring, son équipe de campagne s'est préparée au pire : "On s'attend à des attaques violentes, à l'image de ce qu'on a pu voir dans les journaux ces

Retrouvez cet article sur GALA

Jean-Jacques Bourdin : sa matinale sur BFMTV perturbée par la grève
"C’est une connerie” : Emmanuel Macron ébahi par l’affaire Griveaux
VIDÉO - Molière 2020 : Alexis Michalik remercie la femme qui l’a quitté
Mort de Christophe : pourquoi sa femme et sa fille vendent ses biens
PHOTO - Alessandra Sublet taquine son fils Alphonse sur sa tenue improbable