Débat Macron-Le Pen : la journaliste Nathalie Saint-Cricq se lâche !

·1 min de lecture

"On ne pouvait pas non plus les fouetter !". C'est ainsi qu'avait réagi Nathalie Saint-Cricq en mai 2017, à la sortie du débat du second tour de l'élection présidentielle entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Presque 4 ans après, la journaliste politique de France Télévisions analyse avec un autre recul le débat entre l'actuel président de la République et la présidente de Rassemblement national. Un moment de politique à la télévision où elle et son confrère Christophe Jakubyszyn avaient eu bien du mal à se faire entendre.

>> Retrouvez toutes les émissions d'Anne Roumanoff de 11h à 12h30 sur Europe 1 en replay et en podcast ici

Invitée de l'émission Ça fait du bien pour son livre Je vous aiderai à vivre, vous m'aiderez à mourir, Nathalie Saint-Cricq n'est pas tendre avec elle-même au sujet de ce débat qu'elle a co-animé. "Je ne sais pas si on peut appeler ça animer. J'y ai assisté, j'étais dans la même salle", explique-t-elle. Un débat politique qui n'a pas été d'une grande qualité sur le contenu. "Non", confirme en un mot la journaliste.

Des journalistes à "l'air d'espèce de poireaux"

Pour Nathalie Saint-Cricq, "on ne peut rien faire dans ce type d'émission". "L'ordre des questions est fixé, le temps est fixé", rappelle-t-elle. "Dans l'oreillette, on a sans arrêt les directeurs de l'information de TF1 et de France 2 qui sont obsédés par l'idée qu'il faut qu'une fois ce soit Marine Le Pen qui commence à répondre, puis une fois Emmanuel Macron."

La journaliste politique...


Lire la suite sur Europe1