Débat Mélenchon/Zemmour: un affrontement critiqué par les candidats à la présidentielle

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Jean-Luc Mélenchon et Eric Zemmour - BFMTV
Jean-Luc Mélenchon et Eric Zemmour - BFMTV

La saison des débats en vue de la présidentielle continue ce jeudi soir. Le candidat déclaré de la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, affrontera à partir de 20h45 sur BFMTV Eric Zemmour qui ne cache plus ses ambitions politiques, sans les avoir encore officialisées. Une joute entre les deux tribuns, de gauche radicale d'une part, et d'extrême droite identitaire d'autre part, qui ne manque pas de faire réagir les personnalités politiques en lice pour la présidentielle.

A gauche, Anne Hidalgo et Fabien Roussel mettent en garde Jean-Luc Mélenchon, estimant que le leader de la France insoumise va trop loin.

"Je serais bien sûr d'accord de participer à un débat avec l'ensemble des candidats, mais Eric Zemmour vient hystériser le débat politique", juge la candidate PS, tandis que celui du Parti communiste ne "comprend pas qu'on puisse débattre avec un homme condamné plusieurs fois pour incitation à la haine raciale".

"Profiter de la bulle médiatique"

De son côté, l'écologiste Yannick Jadot déplore que le choix de Mélenchon d'en découdre avec le polémiste offre une publicité à Zemmour.

Et d'ajouter: "J'ai l'impression que Jean-Luc Mélenchon veut profiter de la bulle médiatique de Zemmour pour peut-être relancer sa campagne."

Un sentiment partagé par l'eurodéputé Raphaël Glucksmann, invité ce jeudi matin de BFMTV et RMC. "Si Eric Zemmour est candidat à la présidentielle et que les autres candidats débattent avec lui, très bien. Mais aujourd'hui on a l'impression que tout participe à son buzz, et je pense que tout le monde cherche à en profiter", estime le député européen Place publique.

Seule Marine Le Pen semble adouber l'affrontement: "Je pense qu'il faut toujours débattre. La vie politique ce n'est que la confrontation des idées."

"Comme un combat"

Lundi, Jean-Luc Mélenchon a dit vivre "comme un combat" ce face-à-face avec Eric Zemmour qui représente à ses yeux un "lepénisme concentré". L'insoumis, qui entend aussi l'amener sur les thèmes sociaux, dénonce sa position en faveur de la théorie complotiste du "grand remplacement" (de la population européenne par une population immigrée qui l'organise, ndlr) que Jean-Luc Mélenchon voit comme le ferment d'une "guerre civile".

Le polémiste entend lui rester présent dans le débat public. Privé d'émission quotidienne sur CNews après la décision du CSA de décompter son temps de parole, il se dit "candidat au débat" en même temps qu'aux plateaux télévisés pour "imposer" ses thèmes de prédilection que sont l'immigration et l'islam.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles