Débat sur la loi pour le pouvoir d’achat : Bruno Le Maire dit refuser les compromis « à coups de milliards »

© Quentin De Groeve / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

« Nous n'entrerons pas dans une logique de surenchère », a promis Bruno Le Maire lors de sa prise de parole à l’Assemblée nationale, ce lundi. Le ministre de l’Économie, qui a ouvert les débats sur le projet de loi consacré au pouvoir d’achat, a entamé son discours ainsi : « Je souhaite que nous puissions avancer de la manière la plus constructive possible dans les heures et dans les jours qui viennent. » Avant de mettre en garde contre des compromis qui pourraient coûter très cher.

« Le compromis ne se finance pas sur le dos du contribuable »

« Nous voulons le compromis mais le compromis ne s'achète pas à coup de milliards, le compromis ne se finance pas sur le dos du contribuable, le compromis ne se construit pas au détriment de nos finances publiques, car sinon ce serait la voie de la facilité », a poursuivi le ministre de l’Économie en rappelant que cette « voie » n’est « pas celle de notre majorité ». 

Lire aussi - Projet de loi sur le pouvoir d’achat : la majorité avance à pas de loup

Si « toute proposition peut être améliorée » et que « la majorité sera ouverte à toutes les propositions constructives », Bruno Le Maire a toutefois prévenu que lui et les mem...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles