Débat sur la loi pour le pouvoir d’achat : que proposent les partis d'opposition ?

© Bertrand GUAY / AFP

C'est sans aucun doute l'une des ensembles de mesures phare d'Emmanuel Macron et du gouvernement Borne. Depuis lundi, l'Assemblée nationale a débuté l'analyse du projet de loi porté par la majorité sur le pouvoir d'achat. Au menu, revalorisation des minimas sociaux, chèques alimentaires, remise sur le carburant ou encore suppression de la redevance audiovisuelle. Mais alors que le camp présidentiel n'a pas la majorité absolue au Parlement, ce premier passage devant les députés devrait faire office de crash-test pour le Président. Du côté des partis d'opposition, on compte bien amender ce projet de loi afin de faire vivre ses idées.

Le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, a de son côté ouvert le débat  tout en avertissant que la macronie acceptera « toutes les propositions constructives » mais s’opposera aux compromis faits « au détriment de nos finances publiques ».

L’augmentation du Smic, mesure essentielle de la Nupes

Du côté de la gauche, les idées portées par Jean-Luc Mélenchon lors de la dernière élection présidentielle sont toujours présentes. Globalement contre un projet jugé « dangereux » par la présidente des députés LFI Mathilde Panot, les élus de la Nupes ont rédigé un contre-projet « d’urgence sociale » dans lequel la revalorisation du Smic à hauteur de 1500 euros a une place prépondérante.

Lire aussi - Projet de loi sur le pouvoir d’achat : la majorité avance à pas de loup

Autre mesure prônée par les élus de gauche, la revalorisation de 10% du point d’indice...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles