Le débat sur l’annulation des dettes publiques liées au Covid-19 est relancé

Les conséquences du Covid-19 ne sont pas seulement sanitaires, elles sont aussi économiques et d’une grande ampleur. Dans ce contexte, plus de cent économistes ont lancé un appel pour annuler les dettes publiques détenues par la Banque centrale européenne (BCE). L’idée, pour eux, est "de faciliter la reconstruction sociale et écologique", explique la journaliste de France Télévisions, Cassandre Mallay. Ces derniers craignent que pour trouver de l'argent, les impôts doivent être augmentés et de nouvelles taxes créées. "2021, une année de reprise, créatrice d’emplois et fédératrice" La présidente de la Banque centrale européenne, Christine Lagarde, est opposée à cette mesure. Pour elle, "ce serait une violation du traité européen qui interdit strictement le financement monétaire des États". Christine Lagarde se dit confiante, et estime que "2021 sera une année de reprise, créatrice d’emplois et fédératrice", précise la journaliste. François Bayrou, président du MoDem et haut-commissaire au plan, n’y est également pas favorable. Ce dernier plaide pour un plan de reconquête, "un plan Marshall comme après-guerre pour soutenir toutes les forces du pays, des entreprises aux familles, dans la guerre sur le front contre l’épidémie."