Débat Emmanuel Macron/Marine Le Pen : contre-vérités, erreurs et approximations

France 2


Un grand nombre d'approximations ou de contre-vérités ont été avancées hier soir. Tout d'abord, Marine Le Pen annonce à propos de la vente de SFR que le candidat d’En marche ! avait notamment vendu l’entreprise "à son ami Monsieur Drahi". Or, c'est "Faux", selon Jeff Wittenberg. "Il suffit de regarder les dates des faits auxquels Marine Le Pen fait référence. La transaction de la vente de SFR a été actée le 5 avril 2014, et Emmanuel Macron, lui, n'a été nommé à Bercy que le 26 août 2014, soit près de quatre mois plus tard. Il n'était donc pas ministre quand cette vente a eu lieu", rectifie le journaliste.

L'écu n'a jamais servi de monnaie

Autre sujet de désaccord, celui de la monnaie : la candidate du Front national a affirmé qu'il y avait un système antérieur à l'euro que nous connaissons depuis 2002. Selon Jeff Wittenberg, "la candidate a en partie raison : les entreprises ont pu effectivement payer en euros, mais non pas à partir de 1993 comme elle l'a dit hier soir sur le plateau, mais seulement en 1999. En revanche, l'écu n'a jamais servi de monnaie. C'était un simple panier des monnaies européennes qui étaient à l'époque utilisé par les banques."

Retrouvez cet article sur Francetv info

DIRECT. Présidentielle : "Ma parole n'a été que l'écho de la violence sociale", réplique Marine Le Pen après les critiques sur son attitude au débat
Emmanuel Macron : en meeting à Albi
Le débrief politique. Regain de tension entre Mélenchon et les communistes
Ce qui fait débat : les mesures pour le pouvoir d'achat
Présidentielle : le débat a-t-il pesé sur le choix des électeurs ?

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages