Débat d'entre-deux-tours: la moue de Macron face à Le Pen détournée sur les réseaux sociaux

·2 min de lecture

La moue navrée d'Emmanuel Macron face à Marine Le Pen au début du débat d'entre-deux-tours de la présidentielle n'a pas fini de faire parler. Sur les réseaux sociaux, les internautes sont nombreux à tourner l'image en dérision ce mercredi soir.

L'image a marqué les esprits dès les premières minutes du débat d'entre-deux-tours ce mercredi soir: celle du visage désolé d'Emmanuel Macron face à Marine Le Pen. Mains croisées sous le menton, le président sortant a arboré une expression faciale qui n'a pas manqué d'amuser de nombreux internautes, tandis que son adversaire déroulait son propos liminaire.

Pendant la première partie de la soirée, de nombreux internautes se sont amusés à tourner l'image en dérision, notamment sur Twitter. Certains, par exemple, ont comparé la moue du candidat à celle du personnage du Chat potté du film d'animation Shrek, qui utilise ses gros yeux tristes pour attendrir son interlocuteur.

"Quand y'a pas de frites à la cantine"

D'autres, encore, sont allés jusqu'à comparer l'expression du président sortant à des situations de leur quotidien. Ainsi, des dizaines de messages moqueurs inondaient les réseaux sociaux ce mercredi soir. "Moi quand y'a pas de frites à la cantine", plaisantait l'un d'entre eux sur Twitter.

Sur le réseau social, une autre internaute a quant à elle pris le temps d'accoler la photo de la moue d'Emmanuel Macron à cette légende: "quand je détaille toutes mes dépenses du mois et que je réclame un énième prêt." Pendant que d'autres plaisantaient encore: "quand tu réclames un rab de caramel dans ton McFlurry" (glace de chez McDonald's).

À ce moment-là, le candidat de la République en Marche écoutait en réalité sa rivale du Rassemblement national discréditer le bilan de son quinquennat, et se présenter comme "la présidente du quotidien (...) et de la fraternité nationale", en cas de victoire dimanche prochain.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - "Il n’y a que les crises qui arrivent à vous faire bouger", reproche Le Pen à Macron

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles